Notre-Dame-des-Landes : Ayrault et Valls plus rapides que la justice

nddl-greepeace-nonLe tribunal administratif a rejeté les recours des associations qui se battent contre l’implantation d’un aéroport dans le bocage de Notre-Dame-des-Landes.

 

Ces terres agricoles, ces paysages somptueux, ces espèces rares sacrifiées pour le plaisir de quelques édiles qui veulent se donner de l’importance ou de quelques commerçants avides. Mais la lutte continue…

 

Voir le communiqué de l’ACIPA  (Recours loi sur l’eau et espèces protégées : les opposants font appel des décisions du Tribunal administratif) et celui des zadistes ((Re)-cours toujours !).

Voir aussi le site du CéDpa, collectif d’élus.

Et pour un peu (beaucoup) d’humour, le site de la Brigade activiste des clowns.

 

 

Notre-Dame-des-Landes : “Chauffe la lutte, pas le climat”

affiche_nddl_2015Une nouvelle fois, la Coordination des opposants s’adresse à toute la population de la région, comme à tous les militants, toutes les organisations locales, nationales… et au-delà, engagés avec elle dans la lutte contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Elle les invite à partager ce grand moment de démonstration de vigueur, de détermination et de convivialité qu’est notre rassemblement estival.

 

Un de plus ?

Non, car si nous n’avons pas encore réussi à arracher l’abandon du projet, abandon qui serait attesté par l’abrogation de la DUP ou le début du réaménagement de Nantes-Atlantique, la période actuelle, marquée par l’attente des rendus des recours, n’a rien de passive, et nous n’avons rien lâché sur le fond. Nous ne sommes en rien dans la répétition rituelle d’une gentille kermesse estivale, mais dans la volonté de renforcer encore et encore notre solidarité et le rapport de force pour arracher cet abandon. Chauffe la lutte !

 

Un de trop ?

Oui, un de trop, car le projet aurait dû être abandonné depuis longtemps, si l’on s’en tient aux magnifiques discours selon lesquels la France (et ses institutions, aux différents niveaux…) serait responsable et exemplaire dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ses politiques sont en contradiction avec sa prétention à être motrice de l’accord qui doit sortir de la COP21 [conférence des Nations unies sur le climat qui se tiendra à Paris sous la présidence du ministre des affaires étrangères du 30 novembre au 11 décembre 2015]. Il est plus que temps que les actes se conforment enfin aux discours ! Nous l’exigerons ensemble, et notre rassemblement sera l’un des jalons importants sur le chemin de la COP21 : il n’y a pas de planète B ! Freinons le réchauffement climatique !

L’année 2014 a été riche en projets, en expérimentations prometteuses sur la ZAD et en travaux sur la démocratie. Nous avons encore démonté les mensonges de la soi-disant « impossibilité » de réaménager Nantes-Atlantique ou encore de la création d’emplois que procurerait la création d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes…

 

Mobilisons-nous, et mobilisons autour de nous pour que la France annule le projet d’aéroport Notre-Dame-des-Landes avant la COP21.

 

http://www.notredamedeslandes2015.org/

 

Paris XIII : assez incinéré, entrons dans l’ère des 3R !

logo-3RLes élus du Syctom ont voté la construction d’une nouvelle usine d’incinération des déchets et celle d’une usine de tri mécano-biologique avec méthanisation sur le site d’Ivry-Paris 13 pour 2 milliards d’euros : les travaux devraient commencer en septembre 2015.

Le Collectif 3R vient de déposer un recours juridique contre ce marché public car il est possible d’agir autrement pour traiter nos déchets.
Ce sujet nous concerne tous, venez nombreux en débattre.

 

 Le COLLECTIF 3R organise 
une réunion d’information-débat
mercredi 3 juin 2015 à 19h30
14 rue René-Goscinny 75013 Paris

 

en présence de ZÉRO WASTE FRANCE ET ARIVEM

 

VENEZ VOUS INFORMER, DÉBATTRE, AGIR…

 

La suite sur collectif3R.blogspot.com

« Aux graines, citoyens ! »

art-2015-05-17Marche mondiale contre Monsanto dans 25 villes françaises et 50 pays

 

Le 23 mai 2015, des citoyens du monde entier, dans une cinquantaine de pays et une vingtaine de villes françaises, marcheront contre Monsanto, et contre les « multinationales des OGM et des pesticides ». Ils se mobiliseront également pour une agriculture respectueuse de l’environnement, de la santé des travailleurs et des consommateurs, des générations futures. Leur demande : stopper l’offensive des OGM en Europe et arrêter l’empoisonnement par les pesticides. Avec un slogan : « Aux graines citoyens ! ». Voici l’appel lancé par le Collectif citoyen les Engraineurs et Combat Monsanto.

 

Lancé en 2013 par la mouvance Occupy, la Marche mondiale contre Monsanto se réclame d’une dynamique citoyenne, autogérée par les groupes qui s’en emparent localement, dans un esprit de convergence de tous ceux qui veulent agir, au travers d’événements ouverts sans étiquettes de partis ou d’organisations.

 

L’appel français pour la marche du 23 mai, qui réunira plus de 25 villes en France métropolitaine et dans les DOM, a été lancé par le collectif citoyen les Engraineurs et l’association Combat Monsanto. Ces rassemblements sont aussi l’occasion de mettre en lumière les alternatives dans les domaines de l‘agriculture et de l’alimentation, et d’affirmer l’opposition grandissante au projet de Grand marché transatlantique (TAFTA).

 

C’est suite au succès en mai 2013, de la première marche contre Monsanto, également autogérée, qu’une poignée de citoyens ont décidé de se constituer en collectif informel, indépendant et horizontal, fonctionnant sans argent et uniquement grâce à la participation active de ses membres. Ils se sont appelés les Engraineurs, se définissant comme des « citoyens informés et responsables qui participent à l’éveil des consciences citoyennes et écologiques, en partageant leur savoir et leur créativité, afin que tous se réapproprient les biens communs, contre les intérêts privés d’une minorité ». Les semences, comme les savoir-faire, toutes les ressources naturelles ou encore le climat, font partie de ce précieux héritage commun que nous défendons.

 

La suite sur Bastamag.net

Nouvelle saison, nouveaux locaux, nouveau site

logo-m13sBienvenue sur le nouveau site internet de Consom’Solidaire.

 

Consom’Solidaire s’installe dans de nouveaux locaux grâce au partenariat avec la Maison 13 Solidaire.

À partir du 5 mai, les distributions du mardi soir se feront 13, rue Annie-Girardot, Paris 13e, vers la poterne des Peupliers, toujours de 19h30 à 21h.

 

Les distributions du jeudi soir continuent à la MAS, 10-18 rue des Terres-au-Curé, vers la porte d’Ivry, de 20h à 21h15.

 

Consom’Solidaire continue son action pour la défense d’une autre agriculture, d’une autre société, d’une autre façon de ‟consommer”.
Nous voulons une société juste, équitable, qui traite aussi bien les êtres humains et la nature.

Chaque contrat passé avec un agriculteur ou un éleveur qui a déterminé son juste prix de vente, qui a choisi de produire en respectant la nature, est une victoire sur une société dans laquelle seul compte le profit.

 

Venez nous rejoindre, rencontrer les paysans, agriculteurs, éleveurs, apiculteurs, producteurs d’huile…
Venez souscrire un abonnement à un panier de légumes hebdomadaire
.

Pour nous contacter : consomsolidaire-contact@laposte.net

 

« Page précédente
Menu Title